La Compagnie Memento Mori :

TATIANA SPIVAKOVA

Après avoir suivi des cours de formation musicale, chant, danse classique au Conservatoire municipal Francis Poulenc et obtenu un diplôme de fin d’études en flûte traversière au CNR d’Aubervilliers, Tatiana s’inscrit au Cours Simon puis est reçue au concours de la Classe Libre du Cours Florent en 2009, et au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris de 2011 à 2014 (dont une année passée à la LAMDA).

16523031_10158127360775526_1539771479_o
Elle débute dans Chapeau melon et ronds de cuir de G. Courteline (135 représentations : Théâtre du Marais, Festival Avignon OFF 2009 et 2010, festival « mois Molière » à Versailles…). Puis joue dans La Fabrique, création (théâtre le Hublot à Bourges, et au Festival Passe-Portes à l’île du Ré, récemment à L’ALHAMBRA), dans Jacques ou la soumission d’Eugène Ionesco mis en scène par Paul Desveaux (au festival international Istropolitana à Bratislava, et Festival d’avignon 2010), dans La nuit des assassins de José Triana au théâtre de l’Opprimé…). A Londres elle travaille de près avec le metteur en scène Yorgos Karamalegos avec qui elle anime des stages de Théâtre en Mouvement (Physical Lab) et joue dans sa création HOME, au Physical Fest de Liverpool et à Londres.
Dernièrement, elle tient le rôle titre dans ANNABELLA: dommage qu’elle soit une putain de John Ford mis en scène par Frederic Jessua à La Tempête et dans Coeur Sacré , un monologue choral écrit et mis en scène par Christelle Saez. Tout aussi fascinée par la mise en scène, elle met en scène Lisbeths de Fabrice Melquiot au Théâtre du Marais (prix de la meilleure interprétation féminine au Festival Passe Portes) puis traduit et met en scène Dans les Bas-Fonds  de Maxim Gorky au CNSAD.
Elle monte LES JUSTES d’Albert Camus au théâtre de La Loge,  au Vieux-Colombier de la comédie Française lors du festival JTN. 
Entre temps, elle tourne dans deux longs métrages en France et en Géorgie. (Même pas mal  de M. Roy et J. Trequesser, et SNO de William Oldroyd.)
Elle est aussi quadrilingue : russe, espagnol, français et anglais.

———————————————–

CHRISTELLE SAEZ

DSCF3338_2Après une licence d’Histoire à l’Université d’Aix-en-Provence, elle aborde le théâtre et les écritures contemporaines au théâtre des Ateliers à Aix-en-Provence (13) au sein de la Compagnie d’Entrainement, formation professionnelle de l’acteur en compagnie dirigée par Alain Simon. A Paris, elle aborde le théâtre classique et moderne au Cours Simon, puis au Conservatoire Régional d’Art Dramatique du Val-Maubuée (77) qu’elle termine en 2010. Elle est également diplômée d’une licence de Lettres Modernes de l’Université Paris 12. Elle suit des stages Afdas avec Philippe Adrien au Théâtre de la Tempête et avec Paul Desveaux à Lilas en scène.

A l’Auditorium Jean Cocteau, elle interprète Solange dans Les Bonnes de Jean Genet. Dans J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne de J-L Lagarce, elle joue La Seconde à la Ferme du Buisson (Scène nationale de Marne-la-Vallée). En 2012, au théâtre du Marais et au festival Passe-Portes, dans une mise en scène de Tatiana Spivakova, elle a interprété Lisbeths de F.Melquiot, dans le rôle-titre et pour lequel elle obtient le prix Bernard Giraudeau de la meilleure interprétation féminine.

En 2013, avec le Collectif VDP, au festival Mise en Demeure au studio d’Asnières, puis au festival d’Avignon et en tournée, elle joue dans La Maladie du Pouvoir d’après Octave Mirbeau, spectacle dont elle a également assuré l’assistanat à la mise en scène. Puis, au théâtre du Petit Louvre, au festival d’Avignon 2014 et 2015 , elle interprète Maria dans Le Revizor de N.V.Gogol, spectacle co-mis en scène par Aymeline Alix et Ronan Rivière. Le spectacle est soutenu par l’ADAMI à Paris et en tournée. (140 dates). Au cinéma, elle tourne dans différents courts métrages dont J’en suis à peu près convaincu réalisé par Mathilde Carreau, sélectionné au festival du court métrage de Fontainebleau et Quand je ne dors pas de Tommy Weber. Elle est l’auteure et l’interprète de voix-off pour des courts-métrages Fémis dont celui de Julien Saez : le Drapeau est grand.

Elle assiste Tatiana Spivakova à la mise en scène pour Dans les Bas-Fonds de M.Gorki, au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (CNSAD).

Elle est l’auteure de Cœur Sacré dont elle assure la mise en scène. Ce texte a reçu les encouragements de la commission national d’Aide à la Création – Artcena. Cœur Sacré a été joué au Summer of loge en juillet 2016, au Théâtre de la loge et au Théâtre de l’Étoile du Nord dans le cadre du festival Aux Alentours au printemps 2017.

Une première étape de travail de sa nouvelle pièce Mamma est présentée à la Loge en Avril 2018, ainsi qu’au Festival L’Équipé.e des Plateaux Sauvages.

———————————————–

Cristobal Castillo : Créateur Lumière

Juan Cristobal Castillo est né à Santiago du Chili où il a étudié l’architecture d’intérieur et le métier de concepteur lumière. Il débute son expérience professionnelle en tant que régisseur lumière. Il travaille, à ce titre, à Santiago pour de nombreux groupes musicaux comme Inti Illimani, U2, e Rolling Stones, Yes, Ruben Blades, Miguel Bose, Toquinho, Beastie Boys entre autres. Il commence sa collaboration avec la Troppa pour les pièces Pinocchio et El viaje al centro de la Tierra avec lesquelles il part en tournée : Chili, Argentine, Brésil, Venezuela, République Dominicaine, USA, Espagne, Portugal et France.
Parallèlement, il travaille comme régisseur évènementiel pour la réception du président d’Argentine, Mr Saul Menen, au musée des Beaux Arts du Chili et celle du président du Brésil, Mr Henrique Cardoso au Palais de la Moneda. Il commence son métier de concepteur lumière comme assistant sur Le Ballet, chorégraphié par Ivan, au éâtre Municipal de Santiago du Chili puis comme concepteur lumière sur Solo, chorégraphié par Teresa Alcaino, et Un Feliz Dia mis en scène par Mauricio Diaz. Il devient éclairagiste de la Troppa pour le spectacle Gemelos qui tourne sur tout le continent américain, en Asie et en Europe, notamment dans le festival « In » d’Avignon en 1999.
Il s’installe en France en 1999. Il travaille depuis, principalement, comme technicien lumière pour les théâtres de la MC93 à Bobigny, de l’Odéon et de Chaillot et a fait les tournées d’Eva Gabner en France, Espagne, Suisse et Allemagne et de Face à la Mère en France, Italie, Suisse et Haïti. Comme directeur technique et créateur lumière, il intègre la compagnie Umbral et travaille au sein de celle-ci sur les pièces : Lorsque cinq ans seront passés et l’Histoire du communisme racontée aux malades mentaux.
Il participe aux projets de La Compagnie Memento Mori dès sa création et réalise les lumières de Lisbeths et des Justes mis en scène par Tatiana Spivakova.

———————————————–

 Malo Thouément : Créateur Son

Preneur de son au cinéma et créateur de son pour la radio, le théâtre et des installations artistiques. La recherche sur la représentation du lieu, réel, rêvé ou fantasmé, Malo Thouément lie ses différentes pratiques sonores et l’amène à travailler avec des artistes dans tous les domaines.
Au cinéma, il travaille entre autres avec Philippe le Guay, Albert Dupontel et Michel Hazanavicius. Coeur Sacré est la deuxième collaboration de Malo Thouément avec La Compagnie Memento Mori.

———————————————–

Julien Saez : Créateur Image et Vidéos

 Diplômé d’une licence de Droit en 2012 et d’une licence d’Histoire de l’Art à Lyon II Lumière en 2015, Julien Saez développe en parallèle de son cursus universitaire, un travail artistique oscillant entre photographie et vidéo En 2013, il présente sous les voûtes du Collège d’Annecy N’importe où hors du monde, série photographique prise dans les rue du monde (Turquie, Maroc, Irlande…). L’exposition a été reprise à Lyon en décembre 2013 en collaboration avec le webzine culturel lyonnais «MIIY» à la galerie Chez Artigone.
Il collabore avec La Compagnie Memento Mori depuis sa création. pour laquelle il réalise dès 2012, la photographie et la création visuelle ( expression du texte par l’image en mouvement ) de Lisbeths de Fabrice Melquiot mis en scène par Tatiana Spivakova, ainsi que les vidéos du spectacle Les Justes.
Julien Saez a été reçu au département Image de la Fémis (Ecole Nationale Supérieur des Métiers de l’Image et du Son) qu’il intègre dès septembre 2015. Le Drapeau est grand est son premier court métrage.
Découvrez son portofolio.

Publicités